Contribution

Pour réaliser une contribution

Vous avez le choix entre trois options :

Option « Application »

→ L’enregistrement depuis un smartphone se fait à partir de l’application « Accents de Bretagne » après l’avoir préalablablement installée

Un formulaire très court complète l’enregistrement du fichier sonore. Il permet de préciser notamment le nom de la commune de la famille qui propose une contribution et celui de la commune où le locuteur ou la locutrice a appris la langue. Aucune adresse n’est demandée. Il est possible de réaliser un « auto-enregistrement ».

Option « Formulaire guidé »

Depuis n’importe quel type d’équipement relié à internet, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous :

===== FORMULAIRE A REMPLIR =====


Cliquez ci-dessus pour enregistrer ou retrouver un enregistrement vocal déja fait

Partage

Si après appui sur le bouton ENVOI, après quelques secondes, vous n’obtenez-pas le message de succès, pensez à vérifier que vous avez bien renseigné toutes les parties : dans le cas contraire, vous verrez apparaître un message « ce champ est obligatoire » à côté du champ non renseigné.

Option « Mail »

Cette option est moins recommandée car elle demande un traitement individuel, mais elle permet de transmettre facilement une copie à un destinataire de son choix pour l’inciter à participer

Adresser un mail au Centre culturel breton de Lannion : contact.kslccb@gmail.com
Copier-coller les lignes suivantes dans le corps du mail et remplacer les ‘…’ par vos réponses. Effectuer l’enregistrement sonore et joindre le fichier son à votre mail.

(la famille)
Nom ou pseudonyme de la famille qui envoie la contribution
*….
Commune et département de la famille – exemple : Pont-l’Abbé (29)
*….

(la locuteur ou la locutrice)
Langue (Breton ou Gallo)
*….
Nom, pseudonyme ou initiales du locuteur ou de la locutrice
*….
Prénom du locuteur ou de la locutrice
*….

(relation locuteur ou locutrice / famille)
Qui est le locuteur par rapport à la famille (grand-parent, parent, proche, voisin…) ?
*….
ou bien s’agit-il d’un auto-enregistrement ?
*oui ou *non

(commune d’apprentissage)
Dans quelle commune département le locuteur a-t-il/elle appris le breton ou le gallo (exemple Rennes (35) ?
*….

(période d’apprentissage)
Période d’apprentissage de la langue (breton ou gallo) (à la naissance, à l’école primaire, dans le secontaire, le supérieur, en plusieurs fois)
*….

(accord de partage)
Le locuteur et la famille sont d’accord pour que l’enregistrement soit partagé une fois validé (Oui/non)
*….

Important : joindre l’enregistrement sonore en fichier attaché (MP3 ou autre


Précisions

A) SOURCE ET DUREE D’UN TEMOIGNAGE

1) Les personnes locutrices en breton ou en gallo, qui souhaitent apporter leur contribution vocale personnelle au projet, sont bien sûr invitées à le faire ; elles ajouteront ainsi leur voix à celles effectuées par les autres locuteurs.

2) Il est tout à fait possible de proposer comme fichier vocal d’une contribution un enregistrement qui aurait été réalisé antérieurement, dans d’autres circonstances. Il peut s’agir d’enregistrements de personnes non accessibles au moment où l’on veut proposer une contribution (personnes éloignées, voire disparues). Il faut cependant qu’il y ait un lien relationnel réel (parent, voisin, ami…) entre la famille et la personne dont on produit l’enregistrement vocal.

3) Un enregistrement vocal doit être original dans son contenu ; à la rigueur consister en un court extrait (d’un livre, d’une chanson connue…) éventuellement assorti d’un commentaire.

4) Les premiers témoignages reçus montreront qu’il est facile d’envoyer des contributions même très courtes, représentatives de la variété des accents, et qu’il n’est pas nécessaire, à ce stade, de produire « de longs discours ».


B) INDIQUER SON NOM OU RESTER ANONYME ?

Une famille (et son locuteur) qui s’apprête à réaliser une contribution peut vouloir rester plus ou moins anonyme. Elle a les possibilités suivantes :

– opter pour un anonymat complet : en donnant un nom fantaisiste (un « pseudo ») pour la famille et son locuteur

– opter pour un quasi anonymat : en renseignant les noms du locuteur et de la famille avec des initiales

afficher son nom : en inscrivant le vrai nom de la famille et du locuteur. Par ce choix, une famille et son locuteur font connaître leur engagement pour le projet.

C) LOCALISATION, ADRESSE GÉOGRAPHIQUE

Une contribution ne contient pas l’adresse précise de sa famille ni de son locuteur : seuls les noms des deux communes et leurs positions centrales (mairies) sont enregistrés.
Les visualisations cartographiques présentent des marqueurs circulaires placés aléatoirement dans un disque d’environ 1,5 km autour du point central de la commune de résidence de la famille et de la commune d’apprentissage de la langue par le locuteur.
Ces visualisations peuvent être centrées sur la position géographique de la personne qui consulte la carte des contributions, si elle a accepté d’être géolocalisée.

D) ADRESSE MAIL

L’adresse mail est le lien qui permet de rester en contact entre le projet et la famille et de fournir aux familles des informations sur l’avancement du projet, des statistiques sur leurs contributions, etc. à l’exclusion de tout autre usage. Les adresses mail ne sont pas partagées. Lorsque vous tapez votre adresse mail, assurez-vous qu’elle est correcte et qu’elle ne contient pas d’espace, y compris à la fin.