Procédure pour enregistrer, documenter et envoyer le témoignage d’un locuteur d’une langue historique de Bretagne.

Procédure pour enregistrer, documenter et envoyer le témoignage d’un locuteur d’une langue historique de Bretagne.

Avertissement : il est demandé pour l’instant de tester cette procédure afin de vérifier qu’il n’y a pas d’obstacle technique dans le déroulement des enregistrements et envois.
Les membres du groupe « Hor Yezhoù – Nos Parlements » sont particulièrement sollicités pour participer à ces essais.

Ceci s’adresse à toute famille voulant participer au projet « «Hor Yezhoù – Nôs Parlements – Les Bretons retrouvent leurs langues» »

Avant de vous lancer, nous vous invitons à prendre connaissance de la F.A.Q. du projet.

Préparation

Vous avez toute latitude pour choisir le contenu et la forme de votre contribution au projet. L’important est que vous vous mettiez d’accord en interne dans la famille sur la façon de procéder. La réalisation doit entraîner le moins de contraintes possibles :

  • la forme peut être celle d’une interview classique conduite par un membre de la famille qui va poser des questions en français, en breton ou en gallo, le locuteur répondant en breton ou en gallo,
  • ou encore celle, plus simple, d’un récit en continu en breton ou en gallo, sans questionnement.

Le témoignage recueilli doit être de préférence un récit original et spontané (anecdotes, souvenirs…). Sa durée doit être relativement brève (ne pas dépasser quelques minutes).

Enregistrement et réponses au formulaire d’accompagnement

Selon que l’on dispose d’un téléphone portable ou d’un micro-ordinateur équipé d’un micro, la façon de procéder est légèrement différente et l’on utilisera l’une ou l’autre des deux variantes du formulaire qui convient :

  • sur un micro-ordinateur, on utilise un « programme » appelé Enregistreur vocal ou Magnétophone qui permet de préparer à l’avance le contenu audio sous la forme d’un fichier qui sera désigné lors de la réponse au formulaire. On utilisera alors le formulaire dans sa Variante n° 1 : « enregistrement sonore préalable »
  • sur un téléphone portable, on utilise une « appli » comme l’Enregistreur vocal et l’enregistrement se fait pendant que l’on remplit le formulaire décrivant la contribution de la famille. On utilisera alors le formulaire dans sa Variante n° 2 : « enregistrement sonore possible en cours de remplissage»

Lors de l’enregistrement on ne recueille normalement que la voix seule (audio). Certaines familles souhaiteront enregistrer une vidéo (avec son et image animée), mais elles devront alors en extraire la « bande son » qui seule sera envoyé au projet.

On demandera que le début de l’enregistrement soit l’une des deux phrases suivantes :

Me zo 'vont da kontañ dit un dra bennak e brezhoneg
ou :
Je vâs te conter qheuqes sentences en galo

Il sera extrêmement utile pour faciliter la compréhension de l’enregistrement, chaque fois que ce sera possible, de recueillir immédiatement le texte des paroles prononcées et de les placer dans le formulaire avec une traduction en français, ou, a minima, des indications sur le contenu.

Après le choix de la variante et le remplissage du formulaire

Une contribution est donc concrétisée par l’envoi au projet du formulaire complément rempli et accompagnant un enregistrement sonore recueilli antérieurement (variante n° 1 ou en même temps (variante n° 2.

Important

Quel que soit le moyen utilisé pour l’enregistrement, la personne qui envoie la contribution de sa famille doit recueillir l’accord de la ou des personne(s) enregistrée(s) pour que cette contribution soit partageable dans le cadre du projet, sachant que les fichiers sont mis à disposition de la communauté dans le cadre d’une autorisation de partage de type « CC-BY-NC-SA » : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions en tant que matériel pédagogique (voir https://creativecommons.fr/). C’est à cela que sert la dernière clause du formulaire.

ou :